Affaire Mokia- Ngoy Kasanji : Me Tunda droit dans ses bottes

RDC

Le nom du vice-premier ministre et ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me Tunda Ya Kasende, est abondamment cité dans les médias et les médias sociaux à la suite de ce que d’aucuns considèrent comme son interférence dans le conflit immobilier opposant l’un des candidats malheureux à la dernière présidentielle, Gabriel Mokia, et l’ancien gouverneur du Kasaï Oriental, Ngoy Kasanji.

On le dit notamment opposé aux instructions de son collègue ministre des Affaires Foncières, Aimé Molendo Sakombi, ordonnant à l’administration des Cadastres de rétablir Gabriel Mokia comme propriétaire de la concession querellée, dans la commune de la Gombe, conformément aux décisions de justice ayant acquis la force de la chose jugée.


 Selon des sources proches de son cabinet qui ont contacté Le Phare, le vice-premier ministre et ministre de la Justice et Garde des Sceaux n’est nullement animé de l’intention de s’immiscer dans la gestion des Affaires Foncières. Le noble souci qui a motivé son contact personnel avec Aimé Molendo à travers un tweet, lequel s’est retrouvé dans les réseaux sociaux à son insu, était d’attirer son attention sur le danger que représente l’annulation des certificats d’enregistrements détenus par Ngoy Kasanji, la Banque Centrale du Congo et consorts par décisions judiciaires non-définitives, au-delà du délai légal de deux ans consacrant leur caractère inattaquable.

Lire la suite : https://www.lephareonline.net/affaire-mokia-ngoy-kasanji-me-tunda-droit-dans-ses-bottes/