Le 26 septembre 2018, le tribunal de première instance d’Eséka, localité de la région du Centre du Cameroun dans laquelle 79 personnes ont péri dans un accident de train survenu le 21 octobre 2016, n’a pas seulement condamné l’entreprise ferroviaire camerounaise, Camrail, « pour homicide, blessures involontaires et activités dangereuses ».

Read more ...