En dépit des garanties constitutionnelles affirmant la liberté de la presse, conséquence de la liberté d’expression et d’opinions, il est de constat chaotique et souciant qu’en RDC, plusieurs journalistes et/ou tout autre professionnel médiatique sont menacés, emprisonnés, agressés, battus, parfois assassinés, des médias fermés, des émissions suspendues illégalement.

Depuis la découverte des cas du COVID-19 en RDC, les autorités congolaises tant nationales que provinciales ne cessent de prendre des mesures face à cette pandémie. Il s’agit du Président de la République, du Premier ministre, des Ministres nationaux, des Gouverneurs de province ainsi que de certaines autorités urbaines et municipales.

Dans le présent article, il sera question d'appréhender la notion d'établissement public à travers une série des questions tel que ce dernier est circonscris par la loi n° 08/009 du 7 juillet 2008 portant dispositions générales applicables aux établissements publics, conformément aux dispositions de l'article 123 de la constitution du 18 février 2006 telle que modifiée à ce jour.

Le Vice-premier ministre, Ministre de l’intérieur, sécurité et Affaires coutumières a pris ce mardi 31 mars un arrêté interdisant à toute personne, sans qualité, ni droit d’acquérir, de distribuer ou des porter des uniformes, tenues et/ou accessoires des Forces de Défense, de l’Ordre et des services de sécurité, ou tous autres effets similaires, sous peines des sanctions pénales.