Le ministre de la justice met en garde les cybercriminels

JUDICIAIRE

Dans un communiqué officiel publié le 15 mai, le ministre de la justice et Garde des sceaux fustige la prolifération et la divulgation des correspondances, documents officiels, montages photographiques dans le but de nuire à l’image des institutions de la République, des personnalités publiques ou des citoyens lambda.

Il interpelle aussi les agents des administrations et services publics qui s’évertuent depuis un temps à diffuser sur les réseaux sociaux des documents officiels portant des sceaux et signatures des membres du gouvernement ou de la présidence de la République.

Ces comportements dit-il soulèvent un sérieux problème d’éthique administrative, de violation de secret professionnel et de la sécurité, d’autant plus que la plupart des documents diffusés sont couverts de confidentialité.

Au regard de ces actes de cybercriminalité, le ministre de la justice met en garde leurs auteurs et les concitoyens cyberconnectés qui y participent et souligne que tous ces actes feront l’objet des poursuites pénales et toute personne impliquée connaîtra le rigueur de la loi.

Lire aussi : La cybercriminalité au coeur des réformes en RDC