La réglementation du travail en RDC a fait l'objet d'une reforme en 2016, notamment par la loi n°16/010 du 15 Juillet 2016 modifiant la loi de 2002 portant code du travail ainsi que par la loi n°16/009 du 15 juillet 2016 portant régime général de la sécurité sociale.
Que ce qui a changé en matière de cessation de travail ? 

On entend souvent dire qu’une société ne peut pas vivre sans le droit, car le droit est attaché à la société et cela se résume par la citation latine « Ubis Societas, ibi jus » qui se traduit par « Partout où il y a des sociétés, il y a du droit. » Et cette vérité est incontestable. 

Alors que vient faire le terme « vacances judiciaire » pendant que les problèmes de justice se posent encore dans notre pays ?

Entre le mois d’août et celui de novembre une vague, des grèves ont été observées départ et d’autre dans notre pays. Tout d’abord à Kinshasa, les professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) ont déclenché un mouvement de grève sèche. Et dans toute la province Sud-Kivu la grève des enseignants a été également observée vers la fin du mois septembre. Toutes ces situations ne sont pas du tout nouvelles dans notre pays.

Depuis quelques jours, l'actualité judiciaire, à Kinshasa, est dominée par l'affaire du meurtre de l'administrateur général de l'hôpital  Vijana. 

Le ministre provincial en charge de l'intérieur et sécurité de la ville de Kinshasa se retrouve sur le banc des accusés.  

Depuis le début du Procès, plusieurs concepts et notions juridiques ont été abordés : procès en flagrance, exception d'inconstitutionnalité; résidence surveillée; récusation; etc. 

Nous avons choisi d'éclairer la lumière de nos lecteurs "non juristes" sur ces différentes notions de Droit à travers les lignes qui suivent.  

Après la pluie qui s'était abattue à Kinshasa en janvier 2018 ayant occasionné la mort d’environ 44 personnes, les inondations, l'écroulement de quelques maisons. Une autre de même abattue dans la même ville ce dimanche 06 octobre 2019  avec presque les mêmes dégâts : des caniveaux bouchés, les avenues inondées, les déchets et sachets exposés.

La grande question qui se pose est : qui doit répondre aux dégâts causés par la pluie?